Les porteurs de projet impliquant le développement d’une application web et/ou d’une application mobile, se posent judicieusement la question des coûts associés. Développer une application signifie en effet un coût de mise en œuvre et un coût de fonctionnement. Ce n’est pas le seul coût à prendre en compte, il y a aussi par exemple la promotion, le marketing etc. cela peut représenter une part très structurante du budget et déterminer le business model du service proposé aux utilisateurs.

Cela a un impact également sur la partie financement initial du projet et sur la capacité d’auto financement du porteur de projet qui devra faire appel à plus ou moins de partenaires de financement ou d’associés.

Pour être accompagné ou co-financé, il est possible de faire appel à l’un et/ou l’autre de ces acteurs :

  • son banquier pour contracter un emprunt
  • des structures publiques, semi-publiques ou privées: la région, le département, les CCI, les technopoles qui peuvent octroyer des bourses / enveloppes, organiser des concours startups et décerner des prix ou faciliter l’emprunt à des taux avantageux.
  • des financeurs / business angels de sa région qui vont pouvoir donner des coups de pouce en échange de parts sur des profits escomptés lors d’une croissance anticipée.

Nous avons eu beaucoup de cas de figure avec nos clients chez Solstys, il n’y a pas de meilleur recette ou de recette miracle, le financement reste du financement, il peut être accompagné de conseils plus ou moins pertinents, d’objectifs de rentabilité à plus ou moins long terme. Le financement détermine la viabilité financière du projet à court terme mais sur le long terme, c’est bien l’adhésion des utilisateurs au service et la pertinence du business model qui pérennisent l’application et l’activité de la structure qui la porte.

Published On: 18/10/2021|Categories: Vie d'un projet|

Articles récents

Partager